Traitement varroa aux huiles essentielles

Messages: 18
Inscrit le: Ven 19 01, 2018 - 10:03 am

Traitement varroa aux huiles essentielles

Messagepar jardini » Mer 24 01, 2018 - 10:50 am

Protocole de traitement aux huiles essentielles 2013
Activité acaricide sur le Varroa - Etude réalisée après la saison estivales
Par Ludovic Labeste
Diplomé de sciences pharmaceutiques et toxicologiques et environnementales
Suite aux publications notifiées en novembre 2008 et septembre 2009, le protocole de traitement au huiles essentielles a été de nouveau reétudié à plus grande ampleur et remodelé; suite au constations faites par un apiculteur de la région Barsequanaise, les chutes de varroas au début de printemps avant la pause des hausses et après la récolte étaient tardives; celles ci étaient significatives et plus nombreuses l'hiver.
La nouvelle étude éyant été réalisée en début d'automne, ce nouveau protocole reste efficace sur les ruches très infestés par le varroa.
Le traitement au huiles essentielles (avec l'ancien protocole) de fin de récolte a eu lieu vers le 15 aout, le 22 aout et le 29 aout.
La saison d'automne étant plus douce, les reines abeilles ont eu des conditions favorables de ponte, qu'au début du mois d'octobre, on observait encore le 2 octobre des surfaces de couvain sur deux cadres avec la race hybride noir-bukfast, et trois surfaces de couvain avec la race bukfast; l'infestation du couvain par notre énemie redoutable, le varroa, était inévitable et en conséquence multiplie ses effectifs qui risqueraient de devenir menacant pour les abeilles d'hiver.
Avec l'entière coopération d'Olivier GUICHARD (Magny Fouchard, aube), un nouveau protocole de traitement aux huiles essentielles a été testé sur ses ruches et les miennes; des chutes significatives de varroas étaient déjà présentes dès le 2eme jour, après le 1er contact du nouveau mélange, par rapport au chutes naturelles de varroas morts avant traitement.

Le nouveau protocole de traitement a démarré le 28 septembre, puis le 5 octobre et le 12 octobre 2013.
Formule du mélange
La formule du mélange d'huiles essentielles et de principes actifs est la suivante :
o huile essentielle de clou de girofle (Eugenia caryophyllus), 15 ml
o huile essentielle de géranium d'égypte (Pelargonium x asperum), 15 ml
o huile essentielle de lavande officinale ou vraie (lavandula angustifolia ou officinalis), 15 ml
o huile essentielle de vetiver (vetiveria zizanoides) (facultatif), 0.5 ml
o huile essentielle de palmarosa (cymbopogon martini), 10 ml
o eugénol 60 ml
o thymol cristalisé 125 g
o compléter jusqu'a 250 ml, voir 270 ml avec de l'huile essentielle d'eucalyptus globuleux (eucalyptus globulus), soit un volume de 135 à 160 ml à rajouter selon la solubilité des cristaux de thymol.
La concentration en thymol est de l'ordre de 500g par litre de mélange, soit 50% de thymol dans le mélange (% poids / volume).

Précaution d'emploi pour la préparation du mélange
Attention, le thymol solide cristalisé est volatile dans l'air, les vapeurs peuvent provoquer une forte irritation, commencer par travailler dans une pièce aérée ou ventilée, il faut d'abord diluer les 125 g de thymol dans 140 ml environ d'eucalyptus globuleux puis rajouter l'eugénol, il n'y a pas d'augmentation significative de volume quand on rajoute du thymol dans l'huile essentielle d'eucalyptus globuleux, la densité de la solution augmente en conséquence.
De nombreux cristaux de thymol restent dans le fond, on rajoute tous les autres éléments, on remue avec un agitateur métalique ou en bois pour solubiliser le tout, la solution est beaucoup plus visqueuse et très volatile; si de nombreux cristaux sont encore présents, agiter pendant encore au moins 3 à 5 minutes, si les cristaux insolubles persistent dans le mélange, rajouter 20 ml d'huile essentielle d'eucalyptus globulus.
L'odeur de thymol est très persistante, bien fermer le flacon, toujours conserver ce mélange à l'abri de la lumière et en dessous de 25°c. j'ai constaté que cette solution diffuse déjà à 8°c de température, ce qui améliore le point d'évaporation du thymol à basse température; l'odeur étant très pénétrante et persistante, cela a pour pour conséquence une meilleure pénétration et diffusion sur l'organisme interne du varroa.
Mode d'utilisation du mélange et durée de pose des languettes

le mélange d'huiles essentielles aura été déposé sur une languette cartonnée qui ne fera pas plus d'1 mm d'épaisseur sur une largueur de 4 cm et de 20 cm de long; le volume du mélange à déposer sur la languette par ruche ou ruchette, il sera de 1 ml, soit 16 gouttes minimum avec un compte goutte pharmacie (volume maximale que peut aspirer le compte goutte); la languette sera introduite par l'entrée principale de la ruche, et la zone de dépot du mélange sur la languette sera placée sous les cadres (pas besoin d'ouvrir la ruche et de mettre la languette au dessus des cadres), elle devra rester au minimum 72 heures; comme pour le protocole précédant, le traitement est à renouveller au 7eme jour puis au 14eme jour.
Il est impératif que les huiles essentielles, le thymol, et l'eugenol diffusent au plus prêt des cadres pour assurer un contact
immédiat et rapide des vapeurs du mélange sur les varroas.

Précaution d'emploi et de manipulation
Les trappes anti-mulots devront impérativement rester fermées pendant toute la durée du traitement et une semaine après le dernier traitement, non seulement pour confiner les vapeurs de thymol et d'eugénol mais également pour empécher les abeilles de pousser la languette dehors, comme je l'ai vu faire avec certaines souches, plus particulièrement la race bukfast ou les souches noires hybrides bukfast.
Les plateaux grillagées sous les cadres devront aussi rester fermés pendant toute la durée du traitement et une semaine après le dernier traitement, ce qui améliore surtout le contact des vapeurs de thymol et d'eugénol avec les varroas.
S'il tombe de la pluie fine, ce n'est pas grave pendant, et même avant ou après le traitement. Ne plus tenir compte du taux d'humidité dehors.
La réaction des abeilles vis à vis du thymol et de l'eugénol est immédiate, elles deviennent légerement agressives, on soulève la trappe anti-mulots, on introduit la languette en laissant 5 mm devant la trappe, on referme la trappe, puis on passe directement à l'autre ruche pour éviter toute confrontation avec les abeilles de la ruche précédente, on laisse la ruche tranquille pendant une journée et on revient le lendemain matin à l'aube pour faire les comptages de varroas morts.

Remarque importante et précaution à prendre
Ayant constaté que la diffusion du thymol se déroule autour de 6-7°c avec l'huile essentielle d'eucalyptus globuleux (constatation au 3eme traitement), ce protocole sera également applicable pendant l'hiver à partir du 1er janvier jusque fin janvier au plus tard, plateau sous les cadres fermé bien sur, avec un écart de 14 jours entre les deux traitements avec une dose de 1 ml par ruche ou ruchette; les languettes du 1er traitement pourront rester 7 jours en place et être recyclées au 2eme traitement d'hiver.
Ce protocole conviendra très bien pour le printemps, à compter du 15 mars (dans l'aube) et le dernier traitement devra être terminé au plus tard 15 jours avant la pause des hausses, de façon à éviter l'aromatisation du miel avec le thymol et les fugues d'essaim ou l'essaimage pendant la période d'essaimage. le thymol présente un effet rémanent et diffuse bien dans la cire, le miel, mais ralentie également la ponte de la reine, ce que n'apprécie pas cette dernière pendant les périodes de miellée, qui finie par essaimer, et le rucher se retrouve avec quelques essaims partis en vadrouille.
Par conséquent, la période la plus idéale correspond au début des prèmières douceurs du printemps dans la région ou l'apiculteur est situé et devra en conséquence adapter ses dates de traitements dès les premièrs jours de douceurs, ce qui explique que le 15-20 mars est spécifique à l'aube, comparée au régions montagneuses ou dans les ardennes, cette période sera forcément plus tardive, et comparée au régions méditéranéennes ou la douceur arrive plus tôt. Le traitement pourra se faire le matin à partir de 6°c température extérieure, le thymol diffuse tranquillement toute la matinée sans trop déranger la reine dont la ponte est lente le matin, et au alentour de 12-13h, le mélange a totalement diffusé dans la ruche et ne dérange plus cette dernière qui accélère sa ponte, une faible odeur de thymol reste sur la languette au bout de 24 heures et ne dérange plus les abeilles, elle devra rester en place pendant 72 heures.
Juste après la dernière récolte d'été, ce protocole devra être mise en place afin de tuer les varroas souvent très nombreux; il s'appliquera à partir du 15 aout dans l'aube, avec trois traitements classiques espacé chacun d'une semaine; pour les autres régions, l'apiculteur adaptera ses traitements si les récoltes sont plus tardives; le nourrissement peut se faire en même temps que ce traitement, cela n'a pas de conséquence, les abeilles prennent très facilement le sirop ou la nourriture solide pendant le traitement.

Ludovic Labeste

Avatar de l’utilisateur
Messages: 171
Inscrit le: Mer 08 06, 2016 - 11:52 pm
Localisation: Etterbeek

Re: Traitement varroa aux huiles essentielles

Messagepar Robin » Mer 24 01, 2018 - 12:00 pm

Attention, il y a une résistance du varroa au thymol qui s'est fort développée depuis la publication de cet article de L. Labeste.

En 2017 l'AFSCA déconseille d'utiliser cette molécule.

Étant donné qu'on observe ces dernières années de plus en plus de résistance aux médicaments à base de thymol, il est déconseillé de continuer à les utiliser

Source

Un avis qui fait suite aux prescriptions de 2016, où l'AFSCA fait déjà mention de ce problème :

Étant donné qu’on constate de plus en plus de résistance aux médicaments, particulièrement aux produits à base de thymol qui sont autorisés en Belgique (...)

Source

Je pense qu'il est très important que les api adoptent une approche uniforme vis à vis de cette problématique globale.
Sinon c'est la porte ouverte aux traitements sans effets, propices à la contamination de ruchers voisins.
Avatar Macro Bees

Messages: 1
Inscrit le: Lun 27 11, 2017 - 1:13 pm

Re: Traitement varroa aux huiles essentielles

Messagepar LJG » Mer 24 01, 2018 - 5:32 pm

Diversité des traitements appliqués (avec plus ou moins d'efficacité et sans monitoring de l'infestation des colonies) et absence de synchronisation des traitements pour des ruchers "voisins" (à l'échelle du vol de l'abeille)... et on s'étonne encore de la virulence du varroa et du taux d'infestation des ruches "survivantes" après des traitements "sérieux". Dans un monde idéal, les apiculteurs voisins devraient idéalement s'organiser entre eux pour traiter de manière synchrone aussi efficacement que possible et au bon moment....

Retour vers Maladies et traitements

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité