Langstroth transformations

Messages: 14
Inscrit le: Jeu 26 07, 2018 - 2:02 pm

Langstroth transformations

Messagepar kilemt » Ven 27 07, 2018 - 3:31 pm

Salut les Amoureux des Abeilles :P

Je me demandais s'il était possible de transformer une ruche Langstroth donc double corps en une ruche Dadant en faite ce qui m’intéresserais vraiment c'est de pouvoir avoir le couvain que dans le bas est installé une grille a reine est avoir du miel dans le deuxième corps je comprend pas trop pour l'instant débutant au niveau 0 :) quel intérêt a avoir deux corps est a laissé les abeilles mélangé miel est couvain.

Petite précision je parle pas de changer de taille de cadre ou d'infrastructure juste de travailler la méthode Dadant.

Sinon ben je m'en accommoderais mais je pense que pour débuter sa me faciliterais la vie de savoir la reine dans le bas..

Merci a vous

Avatar de l’utilisateur
Messages: 65
Inscrit le: Dim 07 10, 2012 - 7:30 am
Localisation: Hockai-Stavelot

Re: Langstroth transformations

Messagepar Roland » Ven 27 07, 2018 - 5:04 pm

La conduite en divisible est différente et a beaucoup d'avantages par rapport à la dadant, si j'étais toi je persévérerais dans l'apprentissage...

Messages: 1
Inscrit le: Sam 22 02, 2020 - 3:35 pm

Re: Langstroth transformations

Messagepar Bebert » Dim 23 02, 2020 - 11:58 am

Cela fait des années que j'utilise le système, une hausse Dadant en bas comme sas, une grille à reine, un corps Langstroth, une grille à reine, puis ma ou mes hausses pour le miel.
Cela me réussi bien, mais je ne prétend pas que c'est la panacée.
A voir sur place si vous le souhaitez. j'utilise des corps sur 9 cadres. Hiverné la plus part du temps sur 7 cadres.

Avatar de l’utilisateur
Messages: 161
Inscrit le: Lun 18 08, 2014 - 2:28 am

Re: Langstroth transformations

Messagepar docbb » Dim 14 06, 2020 - 4:10 pm

Bebert a écrit:Cela fait des années que j'utilise le système, une hausse Dadant en bas comme sas, une grille à reine, un corps Langstroth, une grille à reine, puis ma ou mes hausses pour le miel.
Cela me réussi bien, mais je ne prétend pas que c'est la panacée.
A voir sur place si vous le souhaitez. j'utilise des corps sur 9 cadres. Hiverné la plus part du temps sur 7 cadres.


docbb a écrit:
Carapi a écrit:Bonjour, je suis en ruche dadant. J'avais laissé après la récolte d'été une hausse sur une ruche très populeuse. Finalement elle avait commencé à la remplir donc je l'ai laissée. Je voudrais maintenant l'enlever pour nourrir mais la hausse est remplie à moitié (et non operculé). Je me demandais si en mettant la hausse sous la ruche, les abeilles ne remonteraient pas le miel dans le corps? Qu'en pensez-vous, avez vous une autre idée? (Autre qu' extraire car je ne me sens pas le courage de sortir tout le matériel pour quelques kilos!). Merci d'avance pour vos retours d'expérience :idea:


c'est une idée repandue mais pas dans les manuels (quoi que)
garder un "vide sanitaire" sous la ruche est vraiment un plus, dans ton cas les abeilles n'aimant pas vivre au dessus du miel elles vont le transorter au dessus puis hiverneront en montant tranquillement ensuite tu peux laisser ta hausse avec des cadres amorcés de languettes de cire gaufrées, c'est un vrai plus toute l'année
ça donne un tampon d'air qui stabilise le climat de la ruche, cela élimine complètement la condensation (surtout en plus si tu laisse un plancher grillagé ouvert en permanence, ça leur donne une soupape en cas de manque de place, l'essayer c'est l'adopter

voici ce qu'en dit Raymond Zimmer dans le chap 5 de son livre L'abeille buckfast en question(s)
épuisé ? mais disponible en version électronique ou ici
Image
Image
il l'appelle hausse de plancher ou rehausse et lui adjoint un tiroir nourisseur ou on met du sucre impalpable



par contre l'utilité des rehausses, avec ou sans tiroir, est telle qu'elles viennent souvent à manquer, le secours est alors de toute façon ,la hausse
...
- il sert de refuge aux abeilles chassées par la fumée...
- il empèche les abeilles , surtout la reine de s'engluer dans le miel... lorsque les cadres de corps sont pleins de nectar...
- il permet d'engranger le trop plein de pollen...colza...chataignier, la recolte de pollen est souvent telle qu'elle engorge le nid à couvain...
- de dépot tres provisoire de nectar lors des grandes miellées
- elle fait office de vase d'expansion, d'espace tampon
- les reines très fécondes y font de la ponte de mâles...ceux qui veulent detruire du couvain mâle our lutter contre le varroa...
/...

Dès qu'une ruche se développe mieux que prévu, il s'avère utile d'y adjoindre une rehausse. il s'agit souvent de nuclei pourvus de reines fécondées instrumentalement. Or le contrôle de ces ruches daoit se faire en mettant la précieuse reine le moins possible en danger, la rehausse atténue ce risque, comme signalé plus haut, par temps de fortes miellées.

Par contre les apiculteurs sédentaires affirment que la rehausse à tiroir est idéale pour eux: le poids est sans importance. Les difficiles périodes d'absence de miellée, typiques des ruches sédentaires, sont surmontées sans des nourissements liquides de sucre ou de miel avec les risques inhérents au pillage.


chez les américains il laissent un "slatted bottom rack" (inventé par Miller ? un plancher en caillebottis qui a la même fonction et qui est le secret d'un hivernage réussi

on retrouve cette notion de vide dans la ruche L'ardennaise, la Sygnysienne, l'automatic, mais aussi sur la Congollaise modifiée du Père Rueher en 1926, sur pas mal de ruches horizontales russe , ukrainiennes et récement sur l'Einraumbeute

si tu cherches sur le forum warré tu trouveras pas mal d'utilisateurs qui posent un corps warré vide sous le corps occupé pour les raisons decrites plus haut

Pour le vide sanitaire c'est venu suite à la construction des ruches un peu bizarres que je m'étais mis en tête de construire (grosses ruches carrées).
Les cadres utilisés étaient beaucoup trop courts et de ce fait laissaient un important passage vide en dessous, soit environ 6 cm.

Sur de nombreuses ruches à cadres longs je rencontrais des problèmes de moisissures en bout de cadres, et avec cette grosse ruche et ses cadres ultra courts plus rien ! J'ai fait la même chose sur une voirnot longue et même résultat, j'ai donc généralisé cet espace à toutes les ruches en l'augmentant légèrement. Une hausse pour les Dadant - un élément pour Voirnot - et Warré - Sur certaines je n'ai qu'un demi élément par souci d'économie (pas assez d'éléments sur certaines années ce qui n'est pas le cas sur celle-ci).

L'utilisation de ce vide est en quelque sorte dictée par les abeilles elles mêmes. Si on regarde bien le comportement des filles en Voirnot divisibles mais aussi sur d'autres, on constate que lorsqu'elles hivernent sur 2 éléments elles sont d'abord cantonnées dans l'élément bas avec leurs provisions au-dessus d'elles, pour petit à petit remonter vers l'élément du haut pour y chercher la nourriture en abandonnant totalement celui du bas qui, bâti mais vide, sert en quelque sorte de vide sanitaire, et cela généralement à partir de décembre.
Elles terminent l'hivernage sur l'élément haut tout en finissant leurs provisions qui ont été largement suffisantes.

Pour les cadres ou barrettes, dans cet espace si je mets un élément normal il est avec ses cadres cirés, dans les autres il n'y a rien.
Par ailleurs je ne savais pas que cette méthode était utilisée ailleurs !

Cordialement,
Daniel.

Avatar de l’utilisateur
Messages: 161
Inscrit le: Lun 18 08, 2014 - 2:28 am

Re: Langstroth transformations

Messagepar docbb » Dim 14 06, 2020 - 4:19 pm

et il y a aussi la référence francophone. sur les divisibles Fabrication des Ruches et Conduite des Divisibles par G. Grollier

Et bien sur la conduite de la "ruche idéale" d'Octave Genonceaux (de Bertrix) qui trouvait le langstroth trop large et qui a fait des cadres de meme surface mais plus hauts et moins larges

Avatar de l’utilisateur
Messages: 161
Inscrit le: Lun 18 08, 2014 - 2:28 am

Re: Langstroth transformations

Messagepar docbb » Dim 14 06, 2020 - 4:29 pm

Bebert a écrit:Cela fait des années que j'utilise le système, une hausse Dadant en bas comme sas, une grille à reine, un corps Langstroth, une grille à reine, puis ma ou mes hausses pour le miel.
Cela me réussi bien, mais je ne prétend pas que c'est la panacée.
A voir sur place si vous le souhaitez. j'utilise des corps sur 9 cadres. Hiverné la plus part du temps sur 7 cadres.



en fait le vide sanitaire est retrouvé dans bien des conduites
en plus de Zimmer, de Frere Adam (d'après Daniel 59) on le retrouve sous le nom de Slatted Bottom Rack aux États-Unis en épaisseurs diverses et ingrédient d'un hivernage bien mené (ce serait un invention de Miller pour eux)

Image

on le retrouve aussi dans la ruche Claerr

on le retrouve comme "kastbodem" ou "bouwstop" en neerlandais ou Bousperre en allemand

Image

Image

Image

Retour vers Langstroth

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité